Développement durable : Les acteurs non-étatiques africains veulent accroître leur contribution

Développement durable : Les acteurs non-étatiques africains veulent accroître leur contribution

Après Agadir, c’est Abidjan qui accueille depuis le jeudi 28 juin 2018 le sommet Climate chance – Afrique réunissant 500 acteurs non-étatiques africains issus des collectivités, Ong, syndicats, communauté scientifique, organisations agricoles, représentants de la jeunesse, et autres acteurs engagés dans la lutte contre le changement climatique

A l’ouverture des travaux qui a eu lieu à l’hôtel du district du Plateau, le président de l’Assemblée des régions et district de Côte d’Ivoire (Ardci), Aka Aouélé a relevé la nécessité d’intensifier les réflexions sur la question, les impacts se faisant sentir de plus en plus, anéantissant les efforts de développement consentis par les Etats.

Il a appelé à une synergie d’actions entre les populations et les décideurs pour renforcer l’efficacité des initiatives, d’où l’opportunité de ce sommet dont il a exhorté les participants à des échanges fructueux. Urgence et opportunité réitérés par son prédécesseur, le président du Sénat, Ahoussou Kouadio Jeannot et le gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé qui se sont accordés avec la représentante du premier ministre, la ministre de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto sur l’impact très important du changement climatique sur le développement des Etats africains, qui pourtant ne contribuent qu’à 4% dans l’émission de gaz à effet de serre.

La rencontre permettra de faire le point des actions entreprises sur le continent en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, travailler sur les feuilles de routes africaines sectorielles et opérationnelles répondant à l’adéquation climat-développement  puis définir des propositions communes à porter dans les différents évènements de l’agenda international avec un focus sur l’accès au financement, en vue de contribuer efficacement à adresser la question.

Aussi, durant les deux jours du sommet, les participants réfléchiront-ils sur différents aspects de la question notamment l’accès au financement climat, l’adaptation des projets de développement (agriculture, urbanisation, transport,..) aux enjeux climatiques. Co-organisé par l’Ardci et l’association Climate Chance, ce sommet refermera ses portes le vendredi 29 juin 2018.

vepdd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *